Ecrire pour exister

Mon art est au service de mes idéaux...

Je m'appelle Yannick Palomino, je vis à Perpignan et je suis Auteur / Compositeur / interprète. Bien avant la musique, je me suis toujours posé des questions pour essayer de mieux comprendre notre monde. Très jeune, j'ai commencé à écrire des poésies, des histoires, puis des réflexions. Au fil du temps j'ai écrit pour plusieurs projets artistiques, du scénario d'un film à l'univers d'un jeu vidéo. J'adore donner vie à des personnages, mettre en scène des histoires et faire passer des messages qui me tiennent à cœur. En somme, ce que j'aime avant tout dans l'écriture, c'est créer des émotions, donner à réfléchir et faire rêver.

ISSU DE LA CULTURE GEEK

...et de mes passions ! 

Depuis mes 3 ans, je n'ai jamais cessé de jouer aux jeux vidéo. Au début, ce n’était qu’un simple divertissement qui avait le don de rassembler beaucoup de jeunes de mon âge mais avec le temps, cela est devenu pour moi une véritable passion. J'ai donc toujours été bercé par la culture geek. Dans tous mes travaux, je m'inspire de tous les films, les séries, les romans et les jeux qui m'ont fait voyager dans les étoiles et dans un autre temps. La science-fiction est mon genre artistique préféré, celui que j'affectionne le plus pour écrire mes histoires. Il me permet entre autre d'exploiter toute l'étendue de mon imagination et de traiter des sujets phares autour de l'avenir de l'être humain.

TEXTES

Citations, Réflexions, Poésies, Fictions, Critiques

Au lieu de leur apprendre à s'insérer dans un monde malade, on devrait apprendre à nos enfants à être en phase avec leur humanité. C'est peut-être la seule chose sensée que nous pouvons faire pour changer le monde.

  315 vues

Avec les gens négatifs, je le suis aussi, car en mathématique on m'a appris que "moins" et "moins" ça fait "plus".

  330 vues

Il y en a encore qui pensent qu'un artiste "ça ne travaille pas vraiment". Le vrai travail finalement, c'est de faire comprendre à ceux-là que les artistes sont comme des agriculteurs, ils sèment et espèrent faire bonne récolte.

  277 vues

On a tendance à croire qu'en cultivant l'amour, il peut y avoir de mauvaise récolte. Mais en réalité, la seule façon de rater sa production, c'est de laisser les tempêtes tout ravager.

Mots-clés :
  319 vues

Quand on s'accroche à un rêve, mieux vaut ne pas avoir le vertige. Au mieux il nous élève, au pire, on a bien fait de s'envoyer en l'air.

  346 vues

On s'abandonne complètement le jour où l'on renonce au bonheur.

Mots-clés :
  341 vues

L'art de la vie, dans le monde d'aujourd'hui, est plutôt simple à comprendre : la toile est belle mais c'est le cadre qu'il faut changer.

Mots-clés :
  362 vues

La douceur n'est rien sans un peu de dureté, le sexe de l'homme n'a de cesse de nous le rappeler.

  334 vues

S'éveiller est une bonne façon d'améliorer son expérience de la vie.

  341 vues

Pleurer avec 7. Koğuştaki Mucize

Pleurer avec 7. Koğuştaki Mucize

C'est sûr que le titre est compliqué à retenir, 7. Koğuştaki Mucize difficile à prononcer pour un français qui ne connaît pas le turc. Quoi qu'il en soit, il fait partie de ces films qui ont le don de vous toucher en plein coeur. Disponible sur Netflix, beaucoup ont salué ce grand film de Mehmet Ada Öztekin. En effet, c'est une belle découverte qui mérite vraiment la reconnaissance d'un large public. Peu importe si on n'est pas attiré par les histoires de la Turquie, il s'agit là surtout d'une histoire humaine pleine de sens. Ce film est beau, simple et fort à la fois ! On y suit un père avec un handicap mental et sa petite fille. Malheureusement, il est arrêté pour le meurtre d'une enfant et un combat pour faire apparaître la vérité commence alors. Dans cette critique, je ne dévoilerai rien, je dirai surtout ce que j'ai ressenti en voyant ce film qui m'a été chaleureusement conseillé et que j'ai beaucoup aimé. J'espère vous convaincre car il vaut le coup !

  1271 vues

On ne peut pas semer de bonnes graines dans des terres infertiles, de même qu'on ne peut pas faire germer de bonnes idées dans des cerveaux étriqués.

Mots-clés :
  321 vues

Si garder espoir est difficile, il est bien plus dur de l'avoir perdu en se laissant étouffer par le poids de la vie.

Mots-clés :
  364 vues

A force de ne pas écouter sa nature profonde, on finit par trouver normal de vivre en disharmonie.

Mots-clés :
  337 vues

On devrait rémunérer les jeunes artistes comme les chercheurs. Comme eux, les artistes cherchent et font des essais, à la recherche de leur public.

  433 vues

Les 7 habitudes, se forger un nouveau destin

Les 7 habitudes, se forger un nouveau destin

Quand on traverse des moments difficiles dans la vie, on peut soit sombrer, soit décider de s'en sortir. Comme beaucoup d'autres, j'ai traversé quelques tourmentes. N'ayant jamais perdu la motivation de faire de mon mieux et d'aller de l'avant, j'ai commencé par faire un travail sur moi-même après avoir été au plus bas de mon existence. En parlant de tout cela à une amie, celle-ci m'a fait la surprise de m'offrir le livre de Stephen R. Covey, à savoir Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu'ils entreprennent. Dans cet ouvrage, j'y ai trouvé des réponses et des méthodes pour régler mes soucis personnels. J'ai surtout compris comment  je pouvais devenir celui que je voulais être vraiment.

  724 vues

Le plus difficile avec le bon sens, c'est de devoir nager à contre courant.

  370 vues

Là où il manque de discipline ou de responsabilité, il y a un coup de bâton.

  344 vues

A chaque fois qu'un nouvel individu découvre que ce monde peut devenir meilleur, le rêve des despotes s'effondre un peu plus.

  322 vues

Il est dangereux de laisser diriger des individus qui pensent que le mensonge a raison et que la vérité se trompe.

  314 vues

My time at Portia, une belle expérience

My time at Portia, une belle expérience

C'est si bon de prendre son temps et de profiter de chaque instant. Dans le jeu My time at Portia, vous auriez bien raison de voir les choses ainsi. En effet, dans la petite ville de Portia, vous entrez dans un monde magnifique où tout se savoure, où tout se développe petit à petit. Vous y incarnez un jeune constructeur qui a la possibilité de gérer et améliorer son atelier. Comme tout nouvel arrivant, vous devez vous faire une place parmi les habitants. De simple inconnu, vous pouvez devenir un bon ami et même trouver l'amour. Le temps s'écoule, les saisons s'enchaînent, il y a même des jours de fêtes à Portia ! Si en apparence on a l'impression qu'il ne s'agit qu'un simple jeu de gestion, ou une sorte d'Animal Crossing un peu enfantin, il y a une histoire bien réfléchie et même des combats.

  915 vues

Recherche

Catégories

Citations
Citations
589 article(s)
Réflexions
Réflexions
52 article(s)
Poésies
Poésies
43 article(s)
Blog
Blog
32 article(s)
Critiques
Critiques
7 article(s)
Fictions
Fictions
3 article(s)