RÉFLEXIONS

Développer des idées, inspirer et faire réfléchir

Pourquoi la production de Huge Bang Bang était un échec ?

Huge Bang Bang

Du 1er octobre 2015 au mois de juin 2018, j'ai travaillé sur le développement du jeu vidéo Huge Bang Bang. Ce projet a été mené en parallèle de la création de ma première société Palomino Studio, qui a donc produit et développé le jeu vidéo Huge Bang Bang. Le 11 juillet 2018, mon studio de jeux vidéo a été liquidé. Maintenant que j'ai un peu de recul et que j'ai également suivi une formation avec Marc Albinet (auteur du livre Concevoir un jeu vidéo), je souhaitais faire un point sur l'échec de ce projet vidéoludique qui avait pourtant un fort potentiel.


  1830 vues

Depuis le premier amour

Depuis le premier amour

 Une réflexion sur le premier amour, mais aussi et surtout un hommage à celui-ci.

Mots-clés :
  691 vues

Le RSA et le bénévolat

Publicité du bénévolat pour sortir du RSA

Le concept même de devoir trouver un travail pour exister est déjà la preuve évidente d'un manque de maturité dans notre civilisation. Trouver un travail aujourd'hui est d'une telle difficulté que beaucoup abandonnent, de ce fait, exister, devient l'unique objectif de la vie des gens au lieu de vivre et de se mettre au service de son intérêt personnel (qui, sans compétition malfaisante, rejoint l'envie d'être utile à la communauté). C'est anxiogène de chercher du travail, bien pire que la condition d'esclave car il y a une vraie manipulation psychologique sur le pauvre qui est vu généralement comme un faignant, un nul, un raté... Et les interlocuteurs sont souvent méprisants quand il s'agit de social en France.

Mots-clés :
  683 vues

L'ère de l'idiocratie

L'ère de l'idiocratie

Durant toute ma jeunesse, j'ai entendu qu'il fallait "profiter de la vie", et j'aurai tendance à dire que je suis d'accord avec cette idée populaire, du moins si elle ne cachait pas en réalité une profonde déconnexion avec notre environnement. Ainsi, profiter de la vie serait entre autre chose s'éloigner de l'intellect pour s'adonner à une forme de plaisir personnel. J'aurai envie de dire s'adonner à la "médiocrité" pour faire un raccourci mental. Une fois qu'on a compris la réelle intention qui se cache dans cette "philosophie" alors on peut dire que c'est une façon de penser plutôt réductrice. Celle-ci focalise l'attention sur des éléments plaisants de la vie, non pas pour en savourer ses délices, mais plutôt pour ne plus voir les véritables problèmes de notre monde. Chez les jeunes, cette façon de penser se répandait tellement vite que ceux qui n'avaient pas cet état d'esprit étaient souvent les sujets à moquerie. Il y avait un certain conformisme malsain qui s'installait dans la tête de ces jeunes.

Mots-clés :
  738 vues

Tu dois continuer

Tu dois continuer

​La nature est une source d'inspiration pour nous aider à avancer dans notre vie.

Mots-clés :
  762 vues

Résumé de la situation en France (version scatophile)

Tu veux le résumé de ce qui se passe en ce moment en France version scatophile ? (faut s'adapter au niveau moyen)

Voilà, t'as un groupe de gens qui nous chient dessus, tout le monde est dans la merde et plutôt que d'arrêter cette chiasse céleste, tout le monde s'emmerde les uns les autres. Faudrait peut-être tous converger vers l'anus céleste et le boucher non ?

  622 vues

Faudrait tout savoir

Quand vous allez voir un organisme en France comme les impôts ou le conseil départemental, vous avez une personne derrière un bureau ou un comptoir qui, (trop) souvent, vous explique un truc comme si c'était évident et que vous êtes trop con de ne pas le comprendre tout seul.

Des fois, j'aimerai leur expliquer ce que c'est qu'un FTP ou une base de données MYSQL, juste comme ça afin de leur montrer qu'ils ne savent pas tout...

Il y a des milliers de choses à savoir dans notre monde, nous sommes tous doués dans un domaine, nous avons tous des connaissances plus ou moins larges... Mais par pitié, fonctionnaires, conseillers et autres professionnels, arrêtez de vous prendre pour des Dieux quand on vous demande un truc, vous êtes là pour nous en dire plus sur des choses qui, dans la vie de tous les jours, nous font assez mal au cul... 

  624 vues

Les jeunes ont-ils une place dans ce monde ?

Vous vous êtes jamais demandé si les jeunes avaient vraiment envie de faire partie de votre monde ? Vous vous êtes demandé si les jeunes ont une place dans votre monde ? Vous vous êtes demandé quel est le but de cette jeunesse et ce qu'elle doit faire ? Vous vous êtes demandé si ça avait un intérêt tout ça ? Vous vous êtes déjà demandé à qui la faute quand vous voyez un jeune "con" dans la rue ?

Mots-clés :
  1007 vues

Devenir quelqu'un autrement

Quand on doit chercher un emploi qui n'a rien à voir avec nos études pour survivre, on oublie souvent qu'on a d'autres alternatives qui peuvent se calculer intelligemment.

Il y a des tas de projets qui cherchent des gens motivés, qui payent certes pas de suite, mais qui un jour permet enfin d'avoir une situation. Putain pensez-y, on peut faire des choses concrètes en sachant qu'un jour ça payera, on peut croire à d'autres choses, investir son temps à pratiquer ce qui anime notre passion. C'est certes difficile mais vaut mieux galérer quelque temps que de n'avoir jamais rien tenté et regretter cela tout le restant de sa vie.

Au pire, l'échec est une expérience, au mieux, on devient quelqu'un.

  1074 vues

Ne jamais s'arrêter

Bien souvent, nous avons la sensation de faire du surplace, de stagner dans notre vie. Cependant, personne ne peut nous aider à avancer ; ce n'est pas un drame social, c'est un fait. On aura beau nous tendre la main ou nous conseiller, peut-être même nous porter un peu, mais on est seul face à soi-même ; et on est seul quand il faut décider d'user de la force de son cœur, de la sagesse de sa tête et de l'énergie de son âme pour prendre les choses en main et avancer avec courage malgré les obstacles. Plus le chemin est difficile et plus il faut aller loin au fond de soi pour puiser toute la vitalité dont nous avons besoin. Même si nous n'atteignons jamais la chose qui nous a donné l'envie de commencer à marcher, le plus important, c'est de toujours mettre un pied devant l'autre, ne jamais s'arrêter, quitte à changer de route et ce, jusqu'à notre destination finale.

Mots-clés :
  1061 vues

L'Anticommunautarisme

Pour certains qui se disent anticommunautaristes, je leur réponds :

Si tu es anticommunautariste, tu voudrais quelque part que tous les hommes soient pareils et appartiennent à un tout, unifiant toute l'humanité avec tout ce qui la compose. Or, non seulement nous ne pourrons jamais être les mêmes car selon notre habitat naturel nous sommes voués à vivre d'une façon différente mais en plus de cela, si nous sommes pareils, nous finirons par dire au revoir aux belles choses des nombreuses cultures qui font la richesse de notre humanité.

Heureusement que l'humanité et même les animaux, sont communautaristes, cela crée certes des conflits (souvent à cause du profit financier ou l’accaparement des terres) mais ça apporte une diversité si agréable pour tous. Malheureusement, nous vivons une époque sombre car certaines politiques de certains gouvernements détruisent le communautarisme, pour laisser souvent à la place, cette infecte sentiment patriotique qui transforme l'amour d'être par l'amour de servir.

En France et dans plein d'autres pays, nous sommes des milliards à avoir vu mourir notre communauté. Contrairement à ce que disais le premier ministre Valls, la France n'est pas un Peuple, mais elle est composée de diverses communautés méprisées depuis qu'elles ont été asservies. Car non, nous ne sommes pas dans une logique de diviser pour mieux régner mais plutôt dans une volonté de rassembler pour détruire nos différences afin de favoriser certaines valeurs au détriments d'autres.

Comme la biodiversité mondiale, nous assistons à la destructions de milliers de communautés. Si tu es anticommunautariste, tu cautionnes la destruction des cultures qui sont différentes de la tienne, ou peut-être la tienne sans le savoir...

  1016 vues

L'écosystème et le système artificiel

Un écosystème a besoin d'un équilibre naturel qui oppose le plus souvent des forces contraires. Le système social dans lequel nous vivons n'est rien d'autre qu'une pâle copie de ce que fait déjà la nature, mais nous poussons le vice encore plus loin en maintenant un ordre artificiel qui dépasse les lois ancestrales de notre planète. A chaque fois que nous nous opposons aux autres, nous oublions, en réalité, le sens et l'intérêt des rouages de notre système.
  862 vues

A quoi bon voter ?

Allez vote !

La question est quand même légitime après les résultats de toutes ces précédentes élections : à quoi bon voter ?

  163 vues

Mener un projet

Mener un projet aujourd'hui est un vrai défi. Les problèmes s'enchaînent les uns après les autres. On a vraiment du mal à s'y retrouver aujourd'hui. Que ça soit un projet associatif, entre copain, culturel, de couple, etc... rencontrer et garder un individu qui s'engage du début à la fin est devenu si difficile pour tous que nous finissons bien souvent par abandonner beaucoup de nos rêves.

La motivation est comme le moteur de toute aventure, malheureusement elle se perd et encore, cela n'est pas le plus grave. On parle beaucoup pour en faire peu, on parle parfois trop pour s'arrêter qu'à la moitié des choses, fuyant le moment fatidique où il faut agir. Sommes-nous devenus malade et allergique à tout ce qui devient trop sérieux ?

Pour un projet, il faut trouver des personnes, souvent trouver de l'argent, communiquer, se faire connaître, être constamment positif, bien s'entourer... mais le plus dur, c'est surtout avancer malgré les critiques, les soucis de chacun, le manque de moyen et aussi se battre contre ses émotions afin de garder la tête haute et marcher toujours vers son objectif.

Je ne cherche pas de réponse, il est évident que la société nous a poussé vers une réussite individuelle ; de plus tout coûte cher et c'est difficile de se faire entendre dans le flot constant d'informations... Mais je me poserai toujours la question pour essayer de comprendre et surtout accepter ce mal : pourquoi une personne s'engage, oralement ou à l'écrit, à faire ce qu'elle ne souhaite pas entreprendre au final ?

A tous ces bénévoles qui essayent juste de mettre de la couleur dans ce monde ; à tous ces entrepreneurs qui luttent pour leur survie ; à tous ces rêveurs qui ne peuvent s'empêcher de vivre de leur passion ; à tous ces gens qui nous abandonnent, grâce à eux on a trouvé mieux.

  1118 vues

Le bug du XXIème siècle

Tu te bats pour les autres, tu finis seul;
Tu te bats pour toi, on te traite d'égoïste.

Tu échoues, on te traite de bon à rien;
Tu réussis, on voudrait que tu perdes tout.

Tu souris, tout le monde sourit avec toi;
Tu pleures, et tu pleures seul.

Tu construis un rêve, on te dit de redescendre sur terre;
Tu suis le mouvement, tu n'auras rien à raconter demain.

Tu veux travailler, on te demande de l'expérience;
Tu as besoin d'argent, commence par payer.

Tu réalises un projet, peu importe si ça rapporte rien;
Tu sais pas quoi faire, ferme-la et fais du fric.

Tu veux juste exister, tu dois gagner ta vie;
Tu veux juste gagner ta vie, encore faut-il qu'elle t’appartienne...

 

  1057 vues

Aimé et être aimé

Aimer une personne, c'est un peu faire l'effort de la comprendre.

Croire en une personne, c'est faire confiance en ses capacités.

Soutenir une personne, c'est donner un peu de force pour l'aider à porter des choses qui pèsent sur sa vie.

Guider une personne, c'est allumer devant elle une bougie et lui montrer la voie dans les zones d'ombres de son existence.

Quand on aime une personne, peu importe les échecs d'autrefois, on continue de croire en elle en la soutenant et la guidant, en espérant qu'elle réussisse cette fois !

A tous ceux qui aiment et sont aimés.

  1192 vues

Regarder derrière

Chaque jour qui passe, on court derrière nos rêves. Courir, ça veut dire qu'on va vite et qu'on s'arrête jamais. Le problème, c'est que la vie passe.

Réaliser un rêve, c'est difficile et il n'y a pas toujours de bons résultats. Pourtant, quand on veut y arriver, on est prêt à sacrifier du temps. Le plus dur, c'est quand on s'arrête, qu'on arrive à se dire "stop" et qu'on regarde derrière. Quand on court, on passe à côté de beaucoup de choses et finalement, on a profité de rien.

Pour ma part, j'ai couru en pensant y arriver dans le cinéma, ça n'a pas marché; j'ai couru dans la musique mais j'y croyais pas assez pour aller jusqu'au bout; longtemps avant, j'ai couru dans l'écriture, j'y croyais pas non plus. Et aujourd'hui ? Je cours dans le jeu vidéo mais je me suis renu compte que j'avais besoin de chaque étape d'avant, du cinéma, de l'écriture et de la musique. 

Alors oui c'est dur de regarder derrière, mais cette fois, c'est pour mieux avancer. J'avais besoin de passer par tout ça, pour aujourd'hui croire à un vrai projet qui peut aussi m'aider à réaliser ceux que j'ai dû laisser de côté: Project Arendt.

  1076 vues

C'est vrai ou pas ?

C'est vrai qu'on est nombreux à vouloir réussir, vivre de la musique, de l'écriture ou du cinéma ;

C'est vrai qu'on galère, qu'on est parfois dans son monde et qu'on a du mal à revenir dans ceux des autres ;

C'est vrai que c'est dur et qu'on a pas choisi le chemin le plus simple, le confort on le troque pour avoir juste un peu d'attention pour ce que l'on fait et ce que l'on a au fond du cœur ;

C'est vrai qu'on est pris pour des bouffons des temps modernes, on se marre bien en disant "allez chante-nous un truc là, on s'emmerde !", "alors t'es dans le cinéma, tu fais du porno ?", ou "Eh le poète, t'as lu Baudelaire ?", "tu peins ? Mais ça sert à rien, il y a la photo maintenant"... Mais être artiste c'est pas un choix, c'est un truc qui, au fond de nous, soulève nos tripes et fait jouir notre âme...

C'est vrai, la réalité économique fait qu'on en chie chaque jour et que parfois, on doit prendre ça que comme une passion ou un passe-temps, on nous le rappelle souvent que ça marchera pas et qu'on s’insérera pas dans la production universelle parce qu'on s'appelle pas Madona ou Steven Spielberg ;

Alors oui c'est vrai qu'on est nombreux mais bordel de merde, c'est pas ça qui va nous arrêter, et vous savez pourquoi ? Parce qu'au fond, on est tous des artistes, parce que nous voulons tous être les artisans de notre vie. Rappelez-vous quand vous étiez enfant, un enfant libre cherche toujours à créer et à s'épanouir en dépassant les limites de la réalité.

Et merde à ce monde des "saintes réalités", il a cessé de rêver depuis trop longtemps. Ça sert à quoi de vivre une vie bien formée si on oublie les choses essentielles qui nous donne la trique pour se sentir vivant ?

 

C'est vrai ou pas ? Merde...

  1453 vues

L'éveil des peuples

L'éveil des peuples

Chers peuples de la France, cher corses, cher basques, chers occitans, chers bretons, chers alsaciens, chers catalans, chers francophones et chers peuples du monde. Le 11 septembre 2014, lors de la Diada, fête catalane que j'expliquerai plus tard, une grande, que dis-je une gigantesque manifestation a eu lieu en plein cœur de Barcelona. Cette manifestation a rassemblé plus de 1 millions 800 mille personnes dans les rues. Alors pourquoi j'en parle ? Eh bien, tout simplement parce que en France les médias n'ont pas couvert l'événement ou si peu qu'il est passé totalement inaperçu. Maintenant, pourquoi on n'en parle pas ?

  500 vues

Un rêve c'est comme une plante

Un rêve c'est comme une plante, d'abord c'est une graine qu'il faut planter puis il faut lui donner un peu de lumière: l'espérance; et un peu d'eau: la volonté. Souvent, le temps fera son affaire: la patience; et quelques fois la générosité de la vie aide un peu: la chance. Comme toute forme de vie, parfois il se peut qu'une maladie infecte la jeune pousse: l'obstacle; et il sera nécessaire d'être prêt à lutter pour sa survie: le courage. Enfin, un jour, il viendra le temps où le fruit de tous ces efforts sera assez mûr: la sagesse; et à ce moment-là, il sera agréable de savourer la beauté de l'accomplissement de cette plante: le bonheur.

Voilà, un rêve, c'est un peu d'espérance que l'on gardera dans son cœur avec beaucoup de volonté, c'est ce qui donnera naissance à la passion. Avec de la patience, on fera attention au moindre détail de sa réalisation et avec un soupçon de chance, on peut aller plus loin que l'on espérait. Face à tout obstacle, bien souvent, il suffit d'un peu de courage pour ne jamais abandonner. Un rêve accompli, c'est le résultat d'une part de sa vie, c'est aussi un gain de sagesse qui nous conduit tout simplement au bonheur.

Mots-clés :
  1422 vues

Recherche

Catégories

Citations
Citations
573 article(s)
Réflexions
Réflexions
47 article(s)
Poésies
Poésies
41 article(s)
Blog
Blog
31 article(s)
Critiques
Critiques
7 article(s)
Fictions
Fictions
3 article(s)