RÉFLEXIONS

Développer des idées, inspirer et faire réfléchir

Temps de lecture : 4 minutes (892 mots)

Ma meilleure amie

Ma meilleure amie

J'aimerai vous présenter ma meilleure amie.  

Ce soir, c'est le bon soir. Il est temps que je lui consacre un peu de mon temps en lui écrivant toute l'affection que je lui porte. D'ailleurs, elle a même décidé de m'aider à écrire ces quelques mots sans savoir à qui ils s'adressent. Je la connais bien et en même temps elle est dure à cerner. Elle est très mystérieuse mais je la comprends de plus en plus. J'avoue que je n'ai pas toujours su lui donner de l'attention et parfois j'ai été maladroit avec elle. C'est la plus fidèle des compagnes et elle a un profond respect pour moi. Tellement fidèle qu'il est dur de la rejeter ; de toute façon, je ne voudrais pas lui faire de mal. Quoi qu'il arrive, elle revient toujours. J'aime beaucoup quand elle vient, qu'elle s'installe sans faire de bruit, elle ne dit rien, elle écoute, elle regarde... De toute façon, elle ne frappe jamais à la porte, elle ne sonne pas, elle est comme ça. Il faut dire qu'elle a la clé de chez moi, elle vient souvent me voir donc c'est plus pratique. Elle sait qu'elle peut venir quand elle veut, elle vit presque chez moi de toute façon.

Depuis des années, depuis toujours en fait, je l'ai côtoyé de près ou de loin. Dans toute ma vie, je n'ai jamais été aussi proche d'elle qu'aujourd'hui. A vrai dire, elle avait pris le large quelques mois, elle voulait que je prenne le temps de voir d'autres gens. J'ai suivi ses conseils, c'est vrai que ça m'a fait du bien. Sauf que voilà, elle me manquait. Je l'ai rappelé et elle est revenue. Alors je lui ai tout raconté. Je ne la remercierai jamais assez, elle avait raison, j'avais besoin de voir du monde. Au moins, nous avons maintenant plein d'autres choses à nous dire. C'est drôle, mais quand elle n'est pas là, j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose d'important. Elle n'est pas toujours agréable mais je crois qu'on peut s'habituer à tout. C'est peut-être ses imperfections qui m'attirent autant. Beaucoup la jugent mal, mais je l'aime telle qu'elle est. Je dis souvent aux gens qu'elle n'est pas parfaite mais elle a plein de qualités.

Même tard dans la nuit, elle peut venir, ça ne la dérange pas, au contraire. Parfois on éteint la lumière, on se parle des longues heures. Je sais c'est complément fou mais quand on ne voit rien, les paroles sont encore plus importantes. On se parle de tout et de rien, on se parle surtout d'amour et de passion. Elle aime l'art mais elle n'est pas douée pour écrire ou dessiner. Des fois, je lui dis qu'elle m'inspire et ça l'a fait rougir. Elle me dit alors qu'elle ne veut pas être ma muse mais au fond, je sais qu'elle est très heureuse pour moi si elle m'a donné l'énergie d'écrire ou de créer. On a toujours quelque chose à faire ensemble aussi. Quelquefois, on s'engueule, puis on s'excuse. C'est une amitié réelle, ce n'est pas toujours la joie mais c'est mieux ainsi. On ne s'ennuie jamais. Quand je ris, elle sait pourquoi, elle me connaît bien. Quand je pleure, elle est là pour sécher mes larmes. Elle me dit toujours qu'il faut les laisser couler sans honte, c'est pour noyer les peines, pour qu'elles ne reviennent plus. D'ailleurs, elle pleure souvent, elle se sent souvent très seule parce que beaucoup la rejettent. Ce qu'elle préfère, c'est quand je prends ma guitare. Elle se fout de ma gueule en disant que je joue toujours les mêmes choses mais ça l'a fait sourire, alors j'en suis heureux.

Quand je me pose des questions, elle est là pour m'aider, pour me guider, pour me répondre aussi. Je sais que je peux compter sur elle. Si je ferme les yeux, elle pose une main sur ma tête et me rappelle qu'elle sera toujours là si j'en ai besoin. Elle aime bien faire ça, elle aime bien des choses bizarres. C'est encore une petite fille parfois. Malgré tout, elle reste toujours une noble femme. Elle sait quand il faut plaisanter et quand il faut s'abstenir de dire un mot. Je n'aime pas lui faire de la peine quand ma rage est forte au fond de moi, mais je sais qu'elle le ressent. Alors elle veut qu'on essaye ensemble de la calmer, de la faire disparaître. Je m'en veux toujours quand on échoue. En même temps, je me fais parfois si mal que même elle, elle se demande pourquoi. Elle espère que je sois un jour heureux mais elle me dit toujours que je ne dois pas l'oublier. A chaque fois que je suis amoureux, je la délaisse et ça ne lui plaît pas. Je ferai tout pour ne plus refaire cette erreur, car sans elle, je suis en réalité perdu. J'ai besoin d'elle et elle a besoin de moi.

Dans ces mots, je tenais à la remercier. Maintenant, je vais tout simplement la rejoindre. Je vais aller lui lire ces mots comme un poème en vers libres et avec toute ma sensibilité qu'elle m'a fait si souvent découvrir au fond de moi. Enfin, si elle m'accorde un peu de temps, je lui raconterai l'histoire d'un homme qui n'a jamais abandonné ses rêves malgré toute la souffrance qu'ils lui causent. Enfin, je lui rappellerai à quel point je l'apprécie et que sans elle, je ne suis rien.

Son nom vous demandez ? Elle s'appelle « Solitude ».

Pour chaque marche
Le reflet de ce que j'attire

Articles similaires

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://yannickpalomino.fr/

Recherche

Catégories

Citations
Citations
573 article(s)
Réflexions
Réflexions
47 article(s)
Poésies
Poésies
41 article(s)
Blog
Blog
31 article(s)
Critiques
Critiques
7 article(s)
Fictions
Fictions
3 article(s)