Je suis un produit de 1990

Les souvenirs d'un passé pas si lointain du bonheur d'une famille autrefois unie.

2 020, cette année je vais fêter mes 30 ans. Après ces 3 décennies, je reste malgré tout encore fidèle à l'époque où je suis né. Dans mon enfance, je connaissais encore ces rues pleines de vie, où l'on allait s'amuser avec les copains dans la nature, où l'on découvrait avec émerveillement les derniers jeux vidéo de salon… Nous avions une famille, il y avait du bonheur dans l'air, des traditions, le respect de nos anciens. Peu importe d'où l'on venait, quand nous étions petits, nous étions tous amis à l'école. A Baho, mon petit village près de Perpignan, les différences importaient peu et à chaque fête d'anniversaire nous étions nombreux. On pouvait encore parler catalan sans en avoir honte, danser la sardane et partager de bonnes cargolades après les vendanges. Tout le monde se connaissait à Baho, c'était une belle petite communauté de quelques milliers d'habitants. Rien n'était parfait, mais nous étions biens malgré tout. Malheureusement, ma génération a connu une transition qui a mis fin à une époque qui avait préservé encore quelques valeurs. Après nos 10 ans, il y a eu une fracture immense. En l'an 2 000, nous pensions que le futur était beau, grand, magistral. Puis un jour nous nous sommes réveillés la tête engourdie dans "le meilleur des mondes", celui que l'on ne pouvait plus contester, celui qui allait peu à peu détruire tous nos rêves. Ma génération s'est perdue, entre le monde d'avant et celui de maintenant, comme si le nouveau millénaire l'avait absorbé. Alors de mon point de vue, j'aimerai vous partager mes réflexions sur ce cru de 1 990 à travers ce que j'ai vécu.

Mots-clés :
  457 vues

C'est dingue de vivre une époque où certains espoirs, aussi simples soient-ils, sont si lourds à porter qu'ils deviennent des attentes surnaturelles.

  309 vues

On pourrait s'entraider, on pourrait vivre mieux, on pourrait aller loin mais tant qu'il y aura des cons pour dire que c'est une utopie, on se crachera dessus, on vivra dans sa merde et on ira pas plus loin que le bout de ses tétons.

Mots-clés :
  849 vues

Nous vivons une époque où les gens applaudissent les bonnes initiatives d'une seule main.

  1406 vues

Catégories

Citations
Citations
577 article(s)
Réflexions
Réflexions
48 article(s)
Poésies
Poésies
41 article(s)
Blog
Blog
32 article(s)
Critiques
Critiques
7 article(s)
Fictions
Fictions
3 article(s)