CRITIQUES

Analyser des œuvres et les faire connaître

Temps de lecture : 11 minutes (2281 mots)

Battletech, un space opera avec des mechas

Battletech, un space opera avec des mechas

Les fans de mechas sont servis avec le jeu vidéo PC Battletech, il y a tout ce qu'il faut pour partir au combat avec des puissants robots spécialisés dans divers domaines. Mais l'heure est à la subtilité, dans ce jeu, on ne fonce pas dans le tas n'importe comment. En effet, il faut bien réfléchir à l'angle d'attaque. Sur le champ de bataille, certains ennemis mettent à rude épreuve les talents d'un grand stratège. Dans Battletech, vous êtes à la tête d'une entreprise de mercenaires qui pilotent des Mechs, des machines qui pèsent des tonnes. Vous n'avez pas que vos contrats à négocier, vous devez aussi gérer au mieux vos ressources et vous faire une place dans un univers rythmé par les conflits entre plusieurs factions.


Nom ​Battletech
Genres ​Stratégie au tour par tour
Nombre de joueurs​Solo et PVP en ligne
Plateformes​PC
Développeur​Harebrained Schemes
Editeur​Paradox Interactive
Date de sortie24 avril 2018

La licence Battletech

Comme un bon vin, le projet s'est bonifié avec le temps.

Tout d'abord un peu d'histoire. Battletech, c'est à la base un jeu de rôle qui est apparu aux Etats-Unis en 1984 et qui a été créé par l'éditeur américain FASA. Il y a eu beaucoup d'événements autour de ce projet, notamment des affaires juridiques concernant le plagiat. George Lucas avait même porté plainte car Battletech s'appelait BattleDroïds et le mot droïd était détenu par le créateur de Star Wars.

L'univers de la licence est clairement orienté space opera. Dans celui-ci, les humains ont colonisé plusieurs mondes dans la galaxie, créant des maisons dynastiques pour se partager les nouveaux systèmes. Il y a des conflits interplanétaires et l'utilisation des Mechas de combat est très fréquent.

Concernant le jeu PC, il faut savoir que Battletech a levé plus de 2,7 millions de $ en 2015 via une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Une énorme communauté s'est mobilisée pour supporter ce projet et cela fait toujours plaisir de voir ce genre de chose.


Une très bonne expérience

Les Mechwarriors, ces héros qui font rêver !

Cela faisait un moment que je n'avais pas goûté à un aussi bon jeu de stratégie. Il a certes plusieurs défauts mais globalement, j'ai enchaîné les parties avec un immense plaisir. Déjà, j'adore tout ce qui est gestion. Couplé à de la stratégie au tour par tour et je suis comblé. Battletech est intéressant pour cela, vous êtes à la tête d'une entreprise de mercenaires et vous devez gérer vos activités.

Les défis sont au rendez-vous et plus vous avancez et plus vous avez du challenge. Toutefois, comme beaucoup de jeu dans le genre, il est préférable de jouer en mode "j'ai perdu, je sauvegarde et je continue quand même". Le vrai challenge est là, sinon, le jeu est très facile. C'est dur quand un de vos Mechwarriors est mort au combat, mais le jeu propose beaucoup de place dans votre vaisseau et donc, logiquement, on doit accepter l'issu d'un mauvais combat.

L'histoire de la Campagne du jeu est très bien écrite, on sent qu'elle vient d'un long passé de jeu de rôle et même si ce n'est pas la meilleure que j'ai pu voir, elle m'a suffit amplement. Je suis très difficile sur ce dernier point, croyez-moi ! Sans divulgâcher le tout, on a envie d'être plus que des mercenaires, on se sent parfois porté par une mission plus forte que le simple fait de gagner de l'argent. J'ajoute également que pendant les chargements, vous avez des anecdotes sympas qui m'ont clairement donné des idées pour des projets d'écriture plus personnels. L'univers de ce space opera est surtout très cohérent, très bien réfléchi ! Je dois dire que je n'ai joué quasiment qu'à la Campagne, surtout parce que le mode carrière est limitée à 1200 jours et je déteste avoir une limite de temps.

Je voulais mettre une mention spéciale pour la musique. Mais quelle musique ! C'est magnifique ! C'est divin ! Tous les thèmes sont vraiment originaux, très bien travaillés. Je les écoute même en dehors du jeu, surtout pour écrire. Battletech est puissant grâce à sa musique, et celle-ci fusionne à la perfection avec son univers.

Enfin, au niveau direction artistique, on doit dire que tout colle à merveille et rappelle beaucoup les origines du jeu de rôle. Les cinématiques enchaînent des dessins puissants qui donnent une force à la narration. Plutôt simplistes, ils ne donnent que l'essentiel et c'est parfait ! D'ailleurs, quand vous ouvrez le jeu, vous avez déjà une histoire qui vous racontent comment les humains ont conquis la galaxie et vous y êtes déjà dedans !

Parlons un peu plus en détails du jeu Battletech à présent.


Gérez...

Il y a du gros contrat ici !

Pour déployer vos Mechas sur diverses planètes, vous devez négocier des contrats avec des factions et c'est assez sympa. Soit vous améliorer votre réputation, soit vous favorisez les gains d'argent, soit vous décidez de récupérer plus de pièces au champ de bataille. Chaque contrat que vous faites, vous rapporte donc un peu de tout mais vous pouvez optimiser l'une de ces trois ressources. Récupérer des pièces est très bénéfique, déjà, vous pourrez assembler des nouveaux Mechas de combat mais en plus, vous pouvez trouver des meilleurs équipements et vous pouvez même les vendre.

Bien que cette partie est très contestable, il est possible en effet de personnaliser les Mechs comme on le souhaite. De base, ils sont très biens et je pense qu'il n'y a pas besoin de trop les changer, surtout les plus petits. Un problème pour certains joueurs. Il est vrai qu'il aurait été plus appréciable de pousser les options pour changer les robots, mais parfois, un dissipateur de chaleur en plus est mieux, ou enlever une arme car elle n'est pas trop efficace reste toujours envisageable. Personnellement, je faisais en sorte d'optimiser un Mechas avec son Mechwarriors, car oui, il faut aussi gérer son équipe qui pilote nos machines de combat. Autrement dit, j'essayais de faire des classes pures, un vrai Cogneur pour aller dans le tas, un vraie Striker pour cibler mes ennemis ou encore un bon Gladiateur pour utiliser à fond les armes et enlever vite la surchauffe.

Les Mechwarriors ont 4 branches d'évolution qui se remplissent selon l'expérience que vous gagnez au fil des contrats. Chacune d'elle offre diverses options et surtout des compétences utilisables en combat. Ce qui est assez plaisant, c'est de voir le rôle du pilote qui change en fonction des améliorations. Par exemple, vous êtes d'abord Pilote (orienté déplacement) avec une première compétence et si vous prenez une compétence dans une autre branche, le Mechwarrior devient par exemple Cavalier. C'est un mix de deux spécialisations qui en donnent une autre, un peu comme faisait aussi Grim Dawn avec ses classes, un très bon hack'n'slash.

Il y a plein de choses à dire pour Battletech et pourtant, on n'a pas encore parlé des combats au tour par tour. Allons voir ça !

Tout a l'air compliqué au départ mais finalement, on prend vite les choses en mains. Ici, un gros Warhammer a subis d'importants dégâts après un combat et il faut le réparer.

...Combattez

Les Mechas sont déployés, il est temps de se battre !

Nous voilà dans la partie principale qui fait de Battletech, un très bon jeu de stratégie au tour par tour.

Pour combattre, vous négociez vos contrats. Certains vous obligent à changer de système et le top, c'est d'avoir plein de contrats au même endroit. On en n'a pas encore parlé mais si vous vous déplacez avec votre vaisseau que vous pouvez aussi améliorer, vous avancez dans le temps. De ce fait, comme le temps, c'est de l'argent (salaires et frais de fonctionnement à la fin de chaque mois), il vaut mieux choisir des endroits où vous pouvez faire plusieurs contrats. Chaque mission est différente, vous avez des simples combats, des défenses de bases ou encore une escorte de convoi. Les DLC du jeu (que je conseille fortement), vous permettent d'avoir d'autres types de missions et même des nouveaux environnements comme une ville.

Quand vous êtes prêts et que le contrat est négocié, vous pouvez choisir vos Mechas disponibles ainsi que vos Mechwarrios. Vous pouvez avoir jusqu'à 4 machines de guerre à contrôler. Parfois, vous êtes face à beaucoup d'ennemis et il est vrai que l'on aurait apprécié d'avoir un peu plus de monde à gérer parfois. Quoi qu'il en soit, il faut suivre les objectifs afin d'obtenir de juteuses récompenses pour votre entreprise. A la fin du combat, si vous perdez de l'armure ou si des tirs ont secoués et blessés vos pilotes, il faut alors réparer ou attendre que les blessures soient soignés. D'où la grande difficulté du jeu, les missions s'enchaînent mieux si vous n'avez pas de réparations à faire et si vous avez vos meilleurs éléments en forme. Parfois, si vous perdez carrément un bras ou une jambe, cela peut prendre plus d'un mois de réparation, surtout si votre vaisseau n'a pas encore été bien amélioré.

Comme dit plus tôt, les combats au tour par tour demandent beaucoup de stratégie, on ne peut pas simplement foncer dans le tas. Ce qui est vraiment génial c'est de démonter petit à petit les ennemis en détruisant leurs bras, leurs jambes ou d'autres éléments de leur machine. Toutefois, plus vous avancez et plus il est préférable de détruire que le torse afin de récupérer plus de pièces à la fin d'une mission. De plus, détruire que le torse permet d'éliminer un ennemi. Grâce à des compétences, certains de vos Mechwarriors seront plus efficaces pour cibler un endroit précis de vos ennemis.

Bougez, bougez tout le temps ! Contrairement à d'autres jeux de stratégie, les pourcentages pour réussir une attaque sont très bien fait, on est moins frustré. Si vous déplacez loin votre Mecha, il gagne beaucoup d'esquive et les plus petits sont très efficaces pour cela. Ce qui est génial c'est quand vos ennemis ciblent votre petit robot qui est carrément intouchable grâce à son esquive. Autre chose, vous avez la possibilité de sauter si vous avez les équipements nécessaires sur votre machine de guerre. Sauter vous permet alors de vous positionner aux meilleurs endroits et avoir un bon angle de tir. Plus vous êtes haut et plus vous êtes efficaces également. Un bon jeu de stratégie en somme car il possède des règles fondamentales pour jouer avec le terrain. Protégez-vous dans les forêts par exemple ou évitez les zones accidentées pour éviter de tomber. Car oui, vous pouvez aussi faire chuter vos machines et ça, c'est vraiment le pied (tu aimes le jeu de mot ?) ! Profitez aussi du fait qu'un ennemi est à terre pour viser les parties les plus vulnérables comme le torse ou la tête.

Attaquez, oui, mais attention ! Certains Mechas sont beaucoup plus efficaces au corps-à-corps et d'autres sont très puissants mais avec tout son attirail, ils surchauffent trop vite. Le terrain, encore une fois, y jouent beaucoup aussi. L'eau permet de rafraîchir plus vite votre machine et parfois c'est nécessaire, surtout quand vous devez enchaîner les attaques. Toutefois, dans l'eau, vous êtes plus exposé que dans une forêt ou dans une tempête. Vous avez des tirs directs, des tirs indirects, selons vos Mechwarriors, vous serez donc plus efficaces avec des missiles qu'avec des tirs lasers.

Pour finir les combats, il faut savoir que plus vous avancez dans votre carrière de mercenaire et plus vous aurez des grosses machines devant vous. C'est une course au tonnage, donc, comme beaucoup d'autres joueurs, je rejoins l'idée que malheureusement, je trouve que les petits Mechas sont délaissés au profit des gros. Certes, un gros ne peut pas jouer dans les premières parties d'une manche (coupée en 5, de 5 pour les plus petits à 1 pour les plus gros), les plus lourds sont souvent à la fin (étape 1) mais ils encaissent si bien et ils font si mal que si vous ciblez un petit ou un moyen, vous pouvez presque oneshot en utilisant la compétence cible prioritaire et en choisissant le torse. Malgré tout, il est vrai que c'est tellement plaisir de jouer un Highlander (mon préféré) et d'envoyer la sauce avec son Fusil Gauss à un pauvre Griffin qui fait à peine la moitié de son poids.

Et voici la belle collection que j'avais à la fin de la Campagne du jeu !

En somme, c'est un très bon jeu, surtout si vous aimez l'univers des Mechas, les space opera et encore plus si vous aimez les jeux de stratégie au tour par tour. Si vous avez une sensibilité toute particulière aux arts, vous serez également touché par la direction artistique, les graphismes et la musique. Je le recommande fortement et ce, malgré quelques petits détails qui ne sont pas entièrement gênants. Il frôle la perfection et c'est bien pour cela que l'on aimerait voir tout ce qui le compose comme parfait. Enfin, il est possible d'ajouter des mods. Personnellement, je n'en suis pas fan mais je sais que beaucoup aiment savoir qu'un jeu peut proposer encore plus de contenus grâce à sa communauté de modeurs. Foncez, Battletech vaut le coup !

My time at Portia, une belle expérience
Black Mirror, l'art d'un futur pas si lointain

Articles similaires

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://yannickpalomino.fr/

Recherche

Catégories

Citations
Citations
595 article(s)
Réflexions
Réflexions
53 article(s)
Poésies
Poésies
44 article(s)
Blog
Blog
35 article(s)
Critiques
Critiques
7 article(s)
Fictions
Fictions
3 article(s)